Elevage des vins : le Chai de Château Trapaud

Le chai : un endroit magique où l’essentiel prend forme

chateau-trapaud_table-de-tri-1

 

C’est ici, dans ce chai, entre les cuves, les barriques et les pressoirs, que se cachent les secrets de nos millésimes…

Le chai, si personnel à chaque propriété, reste le lieu envoutant de la transformation du raisin en vin.

Nos bâtiments sont en pierre, restructurés à chaque génération, ils nous permettent de travailler dans de bonnes conditions.

Une première partie de la cuverie ciment nous permet, au moment des vendanges, d’installer la table de tri. C’est une partie des infrastructures qui à eu droit à nombre de modifications ces derniers temps :

  • Toiture rénovée 2010.
  • Carrelage refait en 2009.
  • Installation de la thermorégulation en 2002.

chateau-trapaud_table-de-tri

chateau-trapaud_presse

chateau-trapaud_chai

Dès l’entrée on trouve des pressoirs verticaux, dont un datant de mon grand-père. Ils nous offrent un pressurage doux permettant de ne pas écraser les pépins qui, pressés, produiraient ce dont nous tentons de préserver nos vins  : l’astringence.
Après l’entrée, on longe 4 cuves ciment qui servent au stockage et à l’élevage, puis dans la continuité se trouve notre chai à barriques.

chateau-trapaud-vinification

chateau-trapaud_barriques-3

chateau-trapaud_barriques-2

Vient enfin le chai de stockage construit en 1980.
Il comprend la partie accueil qui devrait être rénovée en 2013.

Nous étudions la mise en place d’une signalétique plus adaptée pour désigner l’accueil aux visiteurs dès leur arrivée.
Un accès pour les personnes à mobilité réduite est possible dans l’ensemble des installations.

(Ce n’est pas le cas actuellement sur l’ensemble du chai et nous vous prions de nous en excuser)

Informations complémentaires concernant nos barriques :

chateau-trapaud_barril-drawing


Notre chai nous permet de stocker environ 100 à 110 barriques de chênes français issus de différentes forêts d’origines (gestion ONF), avec environ 5 à 7 tonneliers différents tous les ans, selon les millésimes.

Pourquoi est ce que je travaille avec différentes tonnelleries ?

chateau-trapaud_barril-drawing2

Chaque tonnellerie, en fonction de son mode de production, va apporter au vin des arômes différents.
C’est notamment du à la période de séchage du bois en extérieur (entre 24 et 36 mois) ainsi qu’à la chauffe de la barrique. (On pose la barrique en construction sur un braséro, en fonction de l’intensité de la flamme et de la source du feu, le bois va réagir différemment).
Pour nos barriques nous choisissons des « chauffes M ou M+ » (Médium ou Médium+), pour nous c’est synonyme de senteurs grillées et d’arômes, plus ou moins présents.

Fréquence de renouvellement du parc de barriques : 3 ans

Adresses de nos fabricants : Annuaire