L’histoire de Château Trapaud

Château Trapaud est géré depuis plus de vingt ans par Béatrice Larribière, 4ème génération de propriétaires-viticulteurs.

L’origine de cette exploitation remonte au 16ème siècle, lorsque la famille TRAPAUD, propriétaire, a transmis son nom au cadastre. Historiens et généalogistes ont trouvé la première preuve d’existence de cette famille près de Bordeaux dès le 15ème siècle, entre l’Ouest de Libourne et l’Est de Castillon.

L’origine connue de Trapaud

1471

Selon Léo Drouyn, historien girondin du 19ème siècle, un Trapaud devient le propriétaire de certains terrains (un fief) dans le petit village de Gardegan dans le département de la Dordogne.
Fin 15ème siècle.
Début 16ème, sous l’influence du jeune prédicateur protestant Aymon de La Voye, la famille s’installe en Gironde (Guyenne).

1556

Un dénommé Pierre Trapaud est notaire et conseiller municipal de Saint-Émilion. À cette époque, en Guyenne, la Réforme protestante est en marche.
Il ne faudra que deux générations pour que toute la famille Trapaud soit convertie.

1615

Le Duc de Bouillon s’empare du Vicomté de Castillon d’Henriette de Savoie. Jean et Paul Trapaud sont mentionnés comme représentants des De Mangots, une des douze familles nobles lui ayant rendu hommage.

1636

Paul Trapaud est Capitaine du Château et de la juridiction de Castillon, poste occupé jusqu’en 1658.

1685

La révocation de l’Edit de Nantes le 18 octobre oblige des centaines de milliers de protestants à fuir le pays, point culminant d’années de massacres, emprisonnements, et autres pressions physiques et financières subies.
Alors que les propriétés de la famille Trapaud sont saisies, certains de ses membres comme Jean Trapaud s’exilent en Irlande, d’autres en Allemagne ou encore au Danemark.
D’un camp ou de l’autre, la famille Trapaud a été hautement placée dans les armées française et anglaise

Source(s) :

Genealogie des Trapaud :
https://www.geneanet.org/genealogie/trapaud/TRAPAUD

Le changement de propriétaire

1690

Pierre Claude du Rosay est noté comme propriétaire du Château Trapaud à Saint-Étienne-de-Lisse.
Par la suite, une fille De Rosay épouse un membre de la famille Neru.

1850

Plusieurs générations de la même famille se succèdent à la tête du Château, jusqu’à ce qu’une fille Neru épouse Louis Mallet en 1850.
Par la suite, Louise Mallet épouse Armand Valentin et ils deviennent les nouveaux propriétaires sous la dénomination MALLET et VALENTIN.
La propriété fait alors 12 ha.

Sources

Le livre.fr : https://www.le-livre.fr/livres/fiche-ro80048756.html
Madame Suzanne Ploux (née Valentin) Wikipédia :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Suzanne_Ploux

Remerciements

À Madame Suzanne Ploux, née Valentin, pour le partage de l’arbre généalogique des famille Mallet et Valentin.

L’acquisition par la famille Larribière

1925

Trouvant Georges Larribière très bon paysan, un notaire bienveillant l’encourage à acquérir le Château Trapaud composé de 4 hectares de vignes, de prairies et de bétail.

Le 19 décembre 1925, l’acte de vente est signé avec la famille Larribière.

1950

Georges Larribière transmet la propriété à son fils Gaston Larribière qui continue d’étendre la surface de l’exploitation jusqu’à 10 hectares de vignes.

1968

Gaston transmet le domaine à son fils André Larribière, qui va faire jusqu’en 1995 l’acquisition d’un peu plus de 4 hectares, constituant ainsi le Château Trapaud jusqu’en 2017.

1971

Fille unique d’André et Arlette, Béatrice nait à Libourne et grandit au milieu des vignes.
Très jeune, je m’amuse à suivre mon père partout dans les chais et le vignoble, curieuse de ce nouvel apprentissage, allant jusqu’à finir les fonds de verres en cachette lors des repas en famille.

1987

Ma passion pour la viticulture m’incite naturellement à poursuivre dans cette voie. Elle me dirige vers le lycée viticole en 1987, puis obtient un BTA au lycée viticole de Montagne (Gironde).
Afin de m’ouvrir à une autre région viticole, j’ai poursuivi mes études à Carcassonne (Aude) pour obtenir un BTS Technico-commercial dans les métiers du vin.

1993~1994

Dès le diplôme obtenu en 1992, l’envie de voyager est très présente. Jumeler voyages et travail a été possible en réalisant des stages dans le ‘Nouveau Monde’, en Australie puis en Californie dans des structures viticoles fleurons de ces pays.

1997

Ayant constaté un conflit de générations, l’évolution des goûts et de la consommation, et alors que je ressens l’envie d’intégrer des pratiques issues de ma formation, de mon expérience et de mes voyages, il est temps pour moi de m’imposer.

Cette année-là, André (mon père) décide de me faire entrer de plain-pied dans le métier en créant une structure juridique qui me propulse gérante de la propriété familiale.

La transmission à Béatrice

1999

A l’issue des deux années de travail acharné, prouvant que je suis capable de gérer seule la propriété, mon père prend une retraite bien méritée et me laisse les rênes.

Depuis cette date, j’ai initié une longue série d’améliorations techniques et fonctionnelles, un renouvellement programmé du matériel, ainsi que l’acquisition de parcelles voisines.

Très sensibilisée, dès mon plus jeune âge, au travail propre,  respectueux des hommes et de l’environnement par mon grand-père Gaston, j’ai ainsi repris des formations notamment en aromathérapie, qui a développé ma sensibilité pour une approche respectueuse du métier et qui m’a confortée dans l’envie de produire des « vins biologiques ».

2009

Représentant la 4ème génération Larribière, accompagnée par mon équipe, je lance le processus de Certification en Agriculture Biologique.
Ce millésime est le premier cultivé en Agriculture Biologique.

2012

Les trois années de conversion font de ce millésime du Château Trapaud Saint-Émilion Grand Cru le premier certifié en Agriculture Biologique.

2017

Acquisition de parcelles complémentaires situées dans le village voisin de Saint-Genès de Castillon, avec lesquelles je crée deux nouveaux vins :
Un  AOC Castillon Côtes de Bordeaux, La Parcelle 784,
Un Vin de France, blanc, le BL.

Le Château compte 16 ha de vignes.

2019

Acquisition de 4 ha en AOC Castillon Côtes de Bordeaux et de 2 ha en AOC Saint-Émilion.

 

2020

Arrachage en totalité des parcelles acquises l’année précédente pour restructurer et améliorer le parcellaire et la qualité, le tout en culture Agriculture Biologique.

2021

Acquisition de 3,5 ha de vigne en AOC Saint-Émilion et début de la construction des nouveaux bâtiments dédiés à la production et l’accueil du public.

En 2022, la surface exploitée en Agriculture Biologique sera de 25 ha.

Château Trapaud - Agriculture Biologique Certifiée

Château Trapaud est impliqué dans l'Agriculture Biologique depuis 2009

Nos vins

BL Vin de France blanc
Château Trapaud - Saint Emilion Grand Cru Bio
Secrets du château - St Emilion grand cru bio
La Parcelle 784 - Castillon Côtes de Bordeaux
Un p'tit tour à vélo - Castillon côtes de bordeaux

Inscrivez-vous à la Newsletter de Château Trapaud

Restez informé(e) de la vie du Château

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment

preloader